AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SO WHY DON'T WE GO SOMEWHERE ONLY WE KNOW.

Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Fawkes
NOAH ₰ it is all because of you.

avatar

Messages : 45
Avatar : CHACE CRAWFORD.
Credits : AVA@FRENCH KISS. ; SIGN@TUMBLR.
Poste : DARK EYES DELTA & FBI.
Skill : NEVEN HOPKINS.
Statut : EN COUPLE.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.: aucun.
Jukebox.:
Until now.:

MessageSujet: SO WHY DON'T WE GO SOMEWHERE ONLY WE KNOW.    Ven 10 Fév - 11:29

Citation :

❝ A simple thing where have you gone
I'm getting old and I need something to rely on
So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired and I need somewhere to begin ❞


« Je passe la soirée avec Sarah. » La voix de Juliet me parvient aux oreilles mais mon regard et mon esprit sont ailleurs. Je fixe la baie vitrée et la pluie fine qui s’abat contre cette dernière. Je n’arrive pas à me sortir Neven de la tête, mon boulot qui consiste à la protéger et le moment de la dernière fois. Tout a failli déraper. J’aurais pu la prendre là à même ce mur, ne répondant plus de rien, tellement elle avait réussi à me rendre dingue. Elle a toujours réussi à le faire c’est ça le problème. Elle m’a rendu fou de désir, fou d’amour puis a fait de moi un pauvre type malheureux noyant son chagrin dans son verre de bourbon. J’ai essayé de l’oublier, en baisant d’autres filles, en fréquentant Juliet, pourtant si y a un bien un visage qui revenait sans cesse c’est le sien. Premier amour, première déception et c’est foutrement douloureux. « Noah, tu m’écoutes ? » Fuck. Je me retourne découvrant la petite blondinette devant moi qui arque un sourcil en ajustant sa robe. Je la fixe en esquissant un léger sourire parce que je ne suis clairement pas avec elle là, maintenant. Elle s’approche, se retournant et mes mains remontent lentement la fermeture éclaire de sa tenue. « Je suis désolé. Le boulot est prenant en ce moment. » Que je me contente d’avancer comme excuse espérant que ça finisse par passer. Elle sourit légèrement avant de se reculer pour se positionner face au petit miroir présent dans le couloir. Elle se maquille avant de me regarder à nouveau. « C’est peut-être Neven aussi, le fond du problème. » Juliet baisse le regard quelques secondes et une sorte de malaise s’installe. Je ne désire aucunement parler de mon ex-petite amie avec elle. Je déteste parler de moi et de ce que je peux ressentir. Je lui ai jamais réellement fais de promesse parce que je sais que je n’aurais pu les tenir. C’est vraiment une fille bien et elle trouvera sans doute l’homme qui réussira à la rendre heureuse mais ce ne sera pas moi. C’est une évidence, comment rendre heureuse une fille alors qu’on en désir et en aime une autre. Neven ne m’a jamais quitté, du moins mon esprit. Et ça me rend dingue. « T’es magnifique. » Que je me contente de dire pour éviter de répondre à sa remarque. Elle dépose un baiser contre ma joue avant de sortir de l’appartement. Je fais quelques pas, passant ma main sur mon visage, où une barbe de trois jours y trône. Je m’approche d’une petite commode, observant un cadre où se trouve une photo de la brunette et moi. Je ne me suis jamais résolu à l’ôter même après notre rupture. Je soupire – lasse d’être prisonnier de ces sentiments. Je vais dans ma chambre, me débarrassant de mon t-shirt avant d’enfiler une chemise. Je dois aller trouver Hopkins pour éviter qu’elle incendie toute la ville à cause de ses pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas. Je ne sais pas ce que ça va donner, entre son caractère de chieuse et le désir qui monte sans cesse en sa présence. Au bout de quelques minutes, je quitte mon appartement, commençant à marcher dans la rue centrale. La pluie s’abat sur moi mais cela ne me gêne pas réellement. Je suis bien plus torturé par ces sentiments et mes questionnements quant à la soirée à venir. Mon statut m’interdit tout débordement et au fond c’est plus facile à exiger qu’à appliquer. Je regarde devant moi avant de sortir une clope pour la porter à mes lèvres et l’allumer. La nicotine et l’alcool sont les seuls trucs qui arrivent à réellement me calmer quand il s’agit de Neven – et encore. Je continue de me marcher avant de remarquer une silhouette que je connais trop bien. Elle se fou de ma gueule vu ce qu’elle est en train de faire. Son corps est plaqué contre celui d’un type et sa bouche apparemment s’amuse aussi. Je rêve. Je sens la colère monter en moi. Je reste sur place serrant les poings, pensant déjà aux coups que ce connard va se prendre pour oser toucher ce qui m’appartient. On est plus ensemble avec Neven mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’est plus à moi – loin de là. Je balance ma clope au sol avant de m’approcher. Je me stoppe et ça ne semble pas les déranger dans ce qu’ils font. Il devrait apprendre à embrasser au lieu de lui lécher le visage comme un chien en rute merdeux. « Casses-toi, maintenant. » Que je me contente d’annoncer d’une voix calme, bien loin de la rage qui explose lentement en moi. Le type se décroche enfin du corps de la brune et me fixe en souriant comme un connard. Parfait, continues. Je l’observe alors que Neven rit légèrement, pour évidemment se foutre dans ma gueule. « Toi dégages. Je suis occupé là. » Qu’il dit. Je ricane avant de le prendre par le col de sa veste le plaquant furieusement contre le mur. Neven sursaute au passage et ma main se colle au niveau de la gorge du mec. Il essaye de se débattre mais mon point vient s’écraser contre sa joue. Il continue de me narguer avec son sourire à la con. Je lui colle une seconde droite de l’autre côté avant de le faire tomber au sol. De rage, de peine, mon pied s’écrase contre son abdomen. Je me baisse pour souffler près de sa gueule de crétin. « La prochaine fois, touches encore ce qui m’appartient et je tue. » Je le fixe avant de le pousser un peu plus contre le sol me redressant en me tournant vers Neven. La situation a l’air de la faire rire, tant mieux. Je serre les poings fortement avant de prendre son poignet la forçant à marcher avec moi. Elle tente de se débattre et ça m’énerve encore plus. « Tu peux faire ce que tu veux, tu viens avec moi. » Que je dis la forçant à avancer prenant le chemin de mon appartement. Il est hors de question qu’elle traîne seule dans la rue, avec ce temps et surtout ces connards qui pourraient vouloir la toucher. Elle m’insulte mais je m’en tape, ce n’est pas comme si c’était une nouveauté chez elle. Nos deux corps sont littéralement trempés mais ce n’est rien à côté de la jalousie et de la colère qui montent un peu plus en moi encore. On arrive devant mon immeuble. Je la traîne jusqu’à l’intérieur et heureusement que Juliet ne traine pas dans les parages. Vu les pouvoirs de mon ex-petite amie, elle risquerait de finir brulée vive et ce n’est pas vraiment le but. Je ferme la porte à clé derrière moi avant de rentrer dans le salon, ôtant ma veste littéralement mouillée. Je me rapproche d'elle durant quelques secondes, mon corps frôlant le sien alors que mon regard bleuté se pose vers ses prunelles. Je passe dans la salle de bain finalement apportant deux serviettes. Je lui en lance une. « Tiens, ce serait triste que tu tombes malade, quoique ça t’empêcherait peut-être d’embrasser les premiers connards venus. » Que je dis sans masquer réellement ma jalousie. Je soupire avant de passer derrière le petit bar, me servant un verre de bourbon en la fixant. Elle est foutrement sexy et je sens déjà les prémices de mon désir pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neven Hopkins

avatar

Messages : 18
Avatar : PHOEBE TONKIN.
Credits : MARLEY SMITH/TUMBLR.
Statut : CÉLIBATAIRE.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.:
Until now.:

MessageSujet: Re: SO WHY DON'T WE GO SOMEWHERE ONLY WE KNOW.    Mar 14 Fév - 15:59

Citation :

But I can't hear a word you say
I'm bulletproof, nothing to lose
Fire away, fire away
Ricochet, you take your aim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SO WHY DON'T WE GO SOMEWHERE ONLY WE KNOW.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
empty words and blind trust :: Charlotte, North Carolina :: Caswell Hill-
Sauter vers: