AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WHEN A HEART BREAKS. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Emrys Daniels

avatar

Messages : 171
Avatar : Ian Somerhalder.
Credits : Eléa ; Nothing Else Matters (avatar).
Poste : Ingénieur en police scientifique.
Statut : En couple.
Age : 26

MessageSujet: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Sam 11 Fév - 6:01

Citation :
I'm still alive but I'm barely breathing, just prayed to a god that I don't believe in, 'coz I got time while she got freedom, 'coz when a heart breaks no it don't break even.



THE SCRIPT ft. MAX SCHNEIDER breakeven



La veille, j'avais dû partir de chez Katniss, la laissant seule alors que nous avions prévu de passer la journée ensemble. Cependant, j'avais oublié que je devais en réalité la passer avec ma petite amie Bonnie afin de mettre en place tous les préparatifs, dédiés à l'anniversaire de son frère cadet, Sam. Les vingt-et-un ans, c'est toujours quelque chose de sacré. J'avais promis que je serais présent à cette soirée qui était prévue depuis plusieurs semaines déjà, je ne pouvais donc manquer à cette obligation. D'ailleurs, je ne pouvais pas dire que cela me déplaisait, au contraire. Néanmoins, je n'aurais pas craché sur quelques heures de plus avec Katniss. Un étrange feeling s'était mis en place entre nous, juste parce que je m'étais laissé aller, et j'aurais aimé aller plus loin. Pour voir, me rendre compte de ce dont j'avais envie, de ce dont j'étais capable avec elle. Cette décision pouvait paraitre risquée. Mais se retenir pouvait-il être aussi dangereux ? C'est sur ce sujet que je méditais, une grande partie du dimanche après-midi. J'avais bien sûr passé la nuit en compagnie de Bonnie qui était venue dormir chez moi. Le dimanche, elle était restée là, tout en vaguant à ses occupations. Et le soir vint rapidement, ce qui se manifesta tout d'abord par la tombée de la nuit. J'étais en pleine lecture d'un roman dans le salon lorsque les bras de Bonnie m'encerclèrent. « Chouchou, dis-moi ce que tu penses de ma tenue. » Je terminai ma phrase et tournai ma tête pour admirer la tenue sexy de la blondinette. Les mots ne servaient à rien, je refermai mon livre, me levai et m'approchai d'elle, posant mes mains sur sa taille, pour l'embrasser avec fougue. Cette robe verte moulante lui allait parfaitement bien et mettait sa poitrine en valeur. « On va être en retard. » Me murmurait-elle, déjà essoufflée, entre deux baisers. « Pour changer... » Je marquais un point, là encore. Elle sourit et entreprit de déboucler ma ceinture. Ce n'est qu'une demie-heure plus tard que nous arrivions à cette soirée, chez un ami à nous à Graham St. La soirée battait déjà de son plein.

« Mec, ça fait un bail ! » Son bras autour de mes épaules, Noah s'approcha fraternellement de moi. Il m'adressa un large sourire, décodant en même temps mon expression. « Bonnie t'accapare tout ton temps, mais tu vois c'est une bonne chose. T'as retrouvé le sourire depuis quelques jours. Comme quoi les femmes ont du bon. » Cette remarque me fit rire. Je feignis d'être d'accord avec lui et lui rendis son accolade, comme un meilleur ami l'aurait fait. « Oui, c'est vrai qu'elle est plutôt bonne comme fille. » Dire que j'avais dit ça avec la plus grande innocence, mais finalement, le regard de Noah me fit pouffer de rire, chose qu'il ne manqua pas faire lui non plus. Quelques minutes plus tard, je repensai à un collègue qui devait m'envoyer un rapport dans la soirée pour le lendemain. Selon ses dires, je devais le recevoir par mail. Je m'écartai alors de la foule et montai à l'étage. En effet, notre ami qui nous recevait ce soir-là m'avait indiqué une chambre à l'étage, où toutes nos affaires se trouvaient. Une fois en haut, je cherchai la bonne pièce. La première fut la salle de bain, je refermai alors la porte et me dirigeai vers la seconde porte. Ma main se posa sur la poignée et l'enclencha. Tandis que la porte s'ouvrait, mon regard fut immanquablement attiré par la scène qui se trouvait droit devant mes yeux. Mes deux lèvres s'ouvrirent légèrement, mon cœur manqua un battement et je ne réussis pas à bouger pendant une fraction de seconde. Katniss était en soutien-gorge, à califourchon sur un homme qui s'avérait être Tyler... Bon sang, j'étais cloué au sol. Mon regard tout d'abord surpris se transforma en un regard fusilleur, non pas sur Katniss, mais plutôt sur Tyler qui était assez gonflé de faire ça ici, sans que Noah n'ait pas la moindre idée de ce qui se passait. Non en fait, il n'y avait rien entre eux. Cette vision me dégoutait vraiment. Une fois que mon cœur se remit à battre, je clignai difficilement des yeux et fis un pas en arrière, pour refermer la porte. « Tu as trouvé nos affaires ? » La voix de Noah me fit quelque peu sursauter. Il débarquait de je ne sais où et s'apprêtait à ouvrir la porte que je venais de refermer, chose que j'empêchai en lui attrapant le bras. « Ne te trompe pas comme moi, c'est plus loin. » Dis-je en lui indiquant du menton une pièce plus loin. Et ce fut un intense soulagement. Noah ne devait rien savoir de tout ça, rien. Tyler se ferait fusiller sur place et Katniss ne serait pas en bonne position non plus. Quand mon meilleur ami repassa, en possession de son portable, il me sourit et se rua dans les escaliers. Pour ma part, je n'avais pas bougé d'un pouce, immobile, contre le mur, la respiration en accéléré. Mal, j'étais mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katniss Blackwood
∫ Heaven is a place on earth with you.
avatar

Messages : 680
Avatar : Nina Dobrev.
Credits : Cosmic Love (pseudo), MARLEY SMITH. (avatar), tumblr (gif), Aaron (lyrics).
Statut : Célibataire.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.: Lana Del Rey - Video games.
Until now.:

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Dim 12 Fév - 3:17

Citation :

There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch,
and it’s bringing me out the dark
Finally I can see you crystal clear
Go head and sell me out
and I'll lay your shit bare


Ce fut accompagnée de Noah que j'arrivai chez Tyler, prête à passer une bonne soirée. En effet, ce dernier avait organisé une petite fête sans motif précis, uniquement dans le but de passer du bon temps et s'amuser entre amis. Et bien évidemment, j'étais toujours partante pour faire la fête donc il allait de soi que j'avais accepté l'invitation. J'étais jeune après tout, il fallait bien que j'en profite avant qu'il ne soit trop tard pour ne pas avoir de regrets. Une fois dans le hall d'entrée, je retirai mon manteau et vis Tyler arriver vers nous, un grand sourire aux lèvres. Il salua tout d'abord mon frère aîné puis se tourna vers moi afin de me complimenter. « Toujours aussi sexy. » Je levai les yeux au ciel, amusée. « Toujours aussi dragueur. » rétorquai-je à moitié sérieuse. « Oh, calme tes ardeurs avec ma sœur toi. » intervint Noah ce qui me fit légèrement soupirer. Il avait un peu trop tendance à me surprotéger. « Relax mec, on ne fait que discuter. » Pour ne pas que cela engendre un débat, j'en profitai pour interroger Tyler. « Emrys est déjà là ? » Oui bon, je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander ça. Pas que j'étais impatiente à l'idée de revoir mon meilleur ami, mais un peu quand même. Bon ok, beaucoup. Pour être honnête, je ne cessais de repenser à notre matinée de hier et aux moments partagés ensemble. « Non, pas encore. Mais comme il vient avec Bonnie, ils ne sont pas prêts d'arriver tout de suite. » m'informa-t-il avec malice. Ah, donc elle allait venir elle aussi. Super quoi. Mon frère approuva les dires de notre ami et ils commencèrent à plaisanter là-dessus. Oui c'est bon j'avais compris, ils allaient s'envoyer en l'air juste avant de venir quoi. « Bon, où est-ce que je peux poser mon manteau ? » les coupai-je dans leur élan, agacée de les voir rire à ce sujet. Il n'y avait rien de drôle. « Donne, je vais le mettre à l'étage. » Je lui donnai donc le vêtement en le remerciant, puis me dirigeai vers le salon où les autres invités se trouvaient afin de les saluer.

« J'te fais mon cocktail spécial ? » Je sursautai légèrement, n'ayant pas vu Tyler arriver à mes côtés. Il m'avait fait peur à se faufiler derrière moi comme ça. « Je ne sais pas, qu'est-ce qu'il y a dedans ? » répondis-je avant de terminer le verre que j'avais déjà en main. « Il ne serait plus si spécial si je te le disais. » Il marquait un point là. « Soyons fous. Tu m'assures que je ne risque rien ? » fis-je mine de m'inquiéter avec un petit sourire. « Fais moi confiance. Je reviens. » Pourquoi pas. J'acquiesçai avant de le voir s'éloigner, puis mangeai quelques chips reposant dans un bol. Emrys n'était toujours pas arrivé... Bon d'un côté si c'était pour le voir collé à sa copine toute la soirée ce n'était pas plus mal. Quelques instants plus tard, Tyler revint avec un verre qu'il me tendit. Curieuse, je regardai le mélange avant de finalement le goûter. « Pas mauvais. » Il sourit comme fier de lui avant de reprendre la parole. « Au fait, ce que je t'ai dit quand tu es arrivée... je le pensais vraiment. » Je le crus, ce n'était pas la première fois qu'il me draguait après tout. « Merci. » soufflai-je sincère. Ce n'était jamais déplaisant de se faire séduire par un bel homme après tout. « Je me demande comment ça se fait que tu es encore célibataire. C'est Noah qui fait fuir tous tes prétendants ou quoi ? » Il pouffa de rire et je ne tardai pas à l'accompagner. « Hum... disons que celui avec qui j'aimerais être ne veut pas de moi... » avouai-je en repensant à Emrys, ce qui me fit perdre le sourire. « Il ne sait pas ce qu'il perd, crois-moi. Il en a de la chance en tout cas. » Je rêve où il me faisait presque sa déclaration ? D'autant plus qu'il semblait sincère. Je repensai alors aux paroles d'Emrys. Comme quoi il fallait passer à autre chose. Ce n'était pas bien compliqué pour lui en même temps, il avait sa copine. Mais moi, je me sentais juste seule. Pourtant, avec Tyler en ce moment, ce sentiment de solitude disparaissait. « Allons dans un coin plus tranquille, Noah risque de se faire des films sinon. » proposai-je à Tyler qui accepta de suite. Sans tarder, nous montâmes à l'étage et dans sa chambre que je connaissais un peu pour y être allée quelques fois. Mais ce soir, cela sonna différemment. Détaillant la pièce du regard, je bus quelques gorgées de mon cocktail en même temps avant de le reposer sur le bureau. J'étais un peu alcoolisée sans être saoule donc parfaitement consciente de mes actes. Alors, quand Tyler s'approcha de moi et me fixa intensément, je n'eus aucune hésitation à poser mes lèvres sur les siennes. J'avais compris que derrière ses grands airs de tombeur, il n'osait rien tenter de plus que des paroles par respect ou crainte de Noah. Et cela s'avéra exact lorsqu'il prolongea le baiser avec fougue, posant ses bras autour de ma taille. Je passai les miens autour de son cou, me rapprochant de lui. Il en profita pour m'attirer à lui et m'entraîner jusqu'au lit sur lequel je le poussai. Je me retrouvai rapidement à califourchon sur lui et lui retirai son t-shirt avec un petit sourire. Il fit de même avec mon débardeur et déposa de nombreux baisers dans mon cou puis sur ma poitrine. Alors que j'étais prête à m'abandonner à lui, décidée à passer à autre chose, j'entendis la porte s'ouvrir. Surprise, j'eus le réflexe de me retourner et en croisant le regard limite choqué d'Emrys, j'écarquillai les yeux. Merde. Non, il ne fallait pas qu'il voit ça... Mon meilleur ami referma aussitôt la porte sans rien dire; nous laissant à nouveau seuls. Seulement après ça, je n'étais plus d'humeur à continuer. Ce que Tyler remarqua immédiatement. « Je... désolée, je dois lui parler... Pas que Noah soit au courant tu comprends... » lâchai-je sans oser le regarder. « Bien-sûr. » répondit-il sans grande conviction. Je m'en voulus un peu mais bon, je me voyais mal aller plus loin alors que nous venions tout juste d'être surpris. Par Emrys en plus. J'avais décidément la poisse. Je remis alors mon débardeur puis sortis de la chambre. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que mon meilleur ami était toujours dans le couloir, visiblement assez mal. Mais pourquoi... ? « Je peux te parler en privé ? » Je n'attendis même pas sa réponse pour l'emmener avec moi dans la pièce à côté, soit la salle de bain. Je me mordis doucement la lèvre inférieure, ne sachant pas par quoi commencer. Pourquoi me souciai-je autant de sa réaction ? Je ne faisais rien de mal après tout. « Si tu pouvais garder ça pour toi... ça serait bien que Noah ne soit pas au courant... » C'était tout ce que j'avais trouvé à dire.

_________________

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Daniels

avatar

Messages : 171
Avatar : Ian Somerhalder.
Credits : Eléa ; Nothing Else Matters (avatar).
Poste : Ingénieur en police scientifique.
Statut : En couple.
Age : 26

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Dim 12 Fév - 9:00

Citation :
She is dangerous, she is dangerous, I know...
But she's got my heart and she's never letting go.




JAMES BLUNT dangerous


Mon coeur battait la chamade, comme si on venait de me surprendre en train de tricher à un examen. Je le sentais, furieux, dans ma poitrine. Je n'avais pas envie d'analyser ce rythme cardiaque accéléré et pourtant j'étais devant le fait accompli, je ne pouvais pas faire machine arrière. Katniss était sur le point de coucher avec Tyler. Je savais bien sûr qu'il était attiré par elle et ce depuis longtemps. Jamais il ne s'était privé de lui faire des remarques quelques fois déplacées et devant Noah même, qui le rappelait chaque fois à l'ordre. D'après tout ce que j'avais pu en voir, Katniss n'était pas vraiment sensible à ses commentaires, même si ça lui faisait plaisir, au fond. Elle m'avait même dit qu'elle le trouvait lourd à la longue, alors la voir sur lui, prête à s'abandonner à lui, avait eu l'effet d'un électrochoc. Je n'en revenais pas de ce que je venais de voir, et j'avais évité le pire en empêchant Noah de voir ça. Il se serait jeté sur Tyler et l'aurait agrippé pour le stopper, cela aurait été efficace, je n'aurais rien fait ou dit pour l'en empêcher... mais le libre arbitre de Katniss avait eu raison de moi. Après tout, elle faisait bien ce qu'elle voulait. Je n'avais rien à attendre d'elle, plus après ce que je lui avais dit, en tout cas. Cela dit, j'avais du mal à me calmer et bientôt, j'entendis la porte de la chambre de Tyler s'ouvrir. Je ne me tournai même pas pour voir qui c'était, à vrai dire, il n'y avait pas trente-six possibilités et j'imaginais mal Tyler dire à Katniss qu'il voulait finalement arrêter. Je serrai la mâchoire, constatant que Katniss s'approchait de moi, jusqu'à me faire face. A ce moment-là, je remontai quelque peu mon visage et croisai son regard, interrogateur, mais aussi embarrassé. J'eus envie de lui dire qu'il n'y avait pas de quoi se mettre dans cet état, que tout allait bien, qu'elle pouvait retourner dans la chambre et vaguer à ses occupations, mais elle me devança alors que je commençais à froncer les sourcils. « Je peux te parler en privé ? » N'étions-nous pas déjà en privé, dans ce couloir ? Je ne compris pas ce besoin de s'isoler, et à vrai dire, je ne savais pas si j'en avais réellement envie. Mais finalement, je la suivis jusque dans cette salle de bain, que je ne connaissais pas. Mon regard inspecta l'endroit rapidement tandis qu'elle refermait la porte derrière nous. Je finis par me retourner presque à contre coeur pour la regarder, appuyé contre un meuble. Katniss semblait toujours aussi gênée, ce qui m'embêtait presque. « Si tu pouvais garder ça pour toi... ça serait bien que Noah ne soit pas au courant... » Cette remarque ne me fit ni chaud ni froid. En effet, s'il était au courant, notre bande serait vite divisée. Ce n'était pas mon intérêt à moi-même, alors... « Écoute, je sais très bien ce qu'il se passerait si je lui disais et crois-moi, j'ai mieux à faire que vous foutre toi et lui, dans de sales draps avec Noah. » Répondis-je en haussant les épaules. Ces paroles étaient sincères. Tout ça n'était pas de mon ressort, c'est ce dont je devais me persuader. Ma meilleure amie se mordit la lèvre inférieure, et je compris bien sûr à quoi elle pensait. Cette matinée que j'avais passée avec elle la veille n'était pas prête de s'effacer de ma mémoire et au fond, elle avait représenté un infime espoir. Espoir que je devais taire. « Ne me regarde pas comme si un drame était arrivé, Katniss... Ne t'en fais pas, rien ne se saura, tu as ma parole. » Je la fixai avec insistance. Mon coeur s'était calmé, mais quelque chose était brisé en lui. J'avais un goût amer dans ma bouche, mais je m'efforçai de ne rien laisser paraître. Parce que je n'avais pas le droit de lui faire ça après tout ce qui s'était passé. Je l'avais fait souffrir, je l'avais déçue, d'une certaine manière. Désormais, elle avait raison de prendre un nouveau départ. Que pouvais-je bien lui dire... Mais il m'était impossible de mentir, j'en étais presque incapable. Les faux semblants n'avaient jamais été mon fort non plus. Alors peut-être qu'une lueur de déception était présente dans mon regard, qui sait. La tristesse avait pris la place du dégoût. « On a rien à se dire de plus, je crois. Si c'est vraiment ce que tu veux, alors tu devrais y retourner, et profiter. » Au lieu de rester avec moi, en me regardant avec ces yeux de chien battu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katniss Blackwood
∫ Heaven is a place on earth with you.
avatar

Messages : 680
Avatar : Nina Dobrev.
Credits : Cosmic Love (pseudo), MARLEY SMITH. (avatar), tumblr (gif), Aaron (lyrics).
Statut : Célibataire.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.: Lana Del Rey - Video games.
Until now.:

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Dim 12 Fév - 10:58

Citation :

I'm not perfect
But I keep trying
Cause that's what I said
I would do from the start
I'm not alive if I'm lonely
So please don't leave
Was it something I said
Or just my personality


Je me retrouvai désormais face à Emrys qui me fixait d'une façon assez étrange. Si bien que, légèrement mal à l'aise, il m'était assez difficile de soutenir son regard sans flancher. J'étais d'ailleurs bien curieuse de connaître le fond de sa pensée. Ce n'était pas son genre de rester silencieux sans raison, c'est donc pour cela que je brisai le silence en lui demandant une faveur, celle de ne rien répéter à Noah. « Écoute, je sais très bien ce qu'il se passerait si je lui disais et crois-moi, j'ai mieux à faire que vous foutre toi et lui, dans de sales draps avec Noah. » Je fus soulagée. J'avais vraiment peur de la réaction de mon frère aîné s'il savait que j'étais sur le point de coucher avec un de ses meilleurs amis. Il m'en voudrait mais encore plus à Tyler. Il suffisait de compter le nombre de fois où il le rappelait à l'ordre pour oser me draguer ou ne serait-ce que me faire un petit compliment. Comme si l'idée qu'un de ses amis puisse me trouver désirable lui était insupportable. Oui, à croire qu'il préférait mille fois me savoir en compagnie d'un parfait inconnu que d'une personne qu'il appréciait. Ce n'était pas très logique mais pourquoi pas hein. « Merci. » Néanmoins, je ne me sentis pas sereine pour autant. J'avais comme une boule au ventre et le pire c'est que je ne savais même pas pourquoi. J'aurais dû être satisfaite qu'il me dise cela après tout, il garderait le secret et Noah n'en saurait rien. A moins que cela ne concerne pas uniquement ce dernier. En effet, ça me gênait qu'Emrys soit tombé sur Tyler et moi. Il avait beau être mon meilleur ami, j'aurais préféré qu'il n'en sache rien du tout. Surtout après nos instants complices d'hier. En repensant à cette fameuse matinée, je me mordillai instinctivement la lèvre inférieure. Il le remarqua certainement puisque son regard dévia justement vers mes lèvres. « Ne me regarde pas comme si un drame était arrivé, Katniss... Ne t'en fais pas, rien ne se saura, tu as ma parole. » Ce n'était même pas à cause de ça. J'avais confiance en lui, je savais parfaitement que s'il m'avait assuré qu'il ne dirait rien, il ne le ferait pas. Je n'allai donc pas mettre sa parole en doute, je n'oserai pas. « Je te crois. » affirmai-je en hochant de la tête. Je pouvais lui faire confiance, et sachant que Tyler ne l'ouvrirait pas à ce sujet, rien de tout ceci n'arriverait jusqu'aux oreilles de Noah. Il s'agissait donc d'une affaire réglée. Je ne bougeai presque pas, ne sachant quoi dire de plus. Emrys quant à lui avait toujours les yeux posés sur moi et je crus alors déceler une once de déception dans son regard. Est-ce qu'il était déçu de moi ? Il n'y avait aucune raison pourtant. Du moins pas à ma connaissance. « On a rien à se dire de plus, je crois. Si c'est vraiment ce que tu veux, alors tu devrais y retourner, et profiter. » Il avait le mérite d'être clair au moins. Il m'expédiait bien vite en tout cas. Sans doute avait-il hâte de retourner à la fête et de... retrouver sa copine tiens. Je n'ajoutai rien de plus et me dirigeai vers la porte. Cependant, alors que j'allai poser ma main sur la clenche, je me retournai, une question brûlant mes lèvres. « Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que tu m'en veux ? J'ai fait quelque chose de mal ou... ? » C'est vrai ça, il était tellement sérieux alors que d'habitude il aurait été le premier à plaisanter là-dessus. Et le fait qu'il ne m'adresse aucun sourire n'arrangeait pas mes ressentiments. « Rassure-moi... » ajoutai-je en faisant quelques pas vers lui.

_________________

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Daniels

avatar

Messages : 171
Avatar : Ian Somerhalder.
Credits : Eléa ; Nothing Else Matters (avatar).
Poste : Ingénieur en police scientifique.
Statut : En couple.
Age : 26

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Dim 12 Fév - 12:06

Citation :
All this time I've been without someone like you. Now that you're here, I've got someone to run to. Someone like you, someone like you.



TYLER HILTON someone like you


Katniss ne faisait qu'acquiescer à ce que je disais, visiblement rassurée du fait que je ne veuille rien dévoiler à Noah. Pourquoi l'aurais-je fais ? Je n'avais pas envie de lui nuire. Quant à Tyler, c'était une autre histoire, j'avais moins d'affection pour lui, cependant, je n'avais pas le goût de lui faire ça non plus. C'était un bon ami, et ce n'était pas comme s'il savait ce que je ressentais vis à vis de Katniss. Alors qui pouvais-je blâmer si ce n'était moi ? Je n'avais plus vingt ans, j'étais capable de peser le pour et le contre d'une décision rapidement, avec raison et lucidité. Ce que j'avais vu dans cette chambre ne me regardait pas, je devais oublier. Oui, oublier... Comme si c'était aussi simple, franchement. Pourquoi n'avais-je pas ce pouvoir ? Être capable d'oublier une vision, un moment de son passé. A la place, je me retrouvais avec la possibilité de manipuler les rêves. Ca me faisait vraiment une belle jambe. Face à Katniss, je me redressais et lui fis comprendre que cette discussion n'avait pas lieu d'être, qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, car c'est visiblement de l'inquiétude que je pouvais lire sur son visage. Je l'incitai même à rejoindre Tyler pour terminer ce qu'elle avait commencé mais avec du recul, cette remarque était débile et insensée. Je désirais des choses meilleures pour elle, et de loin. Tyler était au bas de l'échelle. Suite à mes propos, Katniss m'observa un instant, avant de se diriger vers la porte de la chambre de Tyler. Donc elle en avait vraiment envie, ça ne l'avait pas refroidie tant que ça. C'était bon à savoir... « Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que tu m'en veux ? J'ai fait quelque chose de mal ou... ? » Sa main avait frôlé la poignée. Mon regard remonta sur son visage et je reconsidérai sa question. Moi, lui en vouloir ? C'est bien ça qu'elle venait de me dire ? Ne me lâchant pas du regard, elle revint finalement vers moi. « Rassure-moi... » La rassurer... Pauvre d'elle. Mais que voulait-elle vraiment dire par là ? Oh c'est vrai, pendant un instant, j'avais oublié qu'elle lisait en moi comme dans un livre ouvert. Malheureusement pour moi, elle m'avait cerné, moi et mes "lueurs dans ton regard". J'étais faible là où je voulais être fort. Remarquez que pour chacun de nous, c'est souvent comme ça. « Te rassurer ? Comme si tu devais être inquiète... » Non, je ne voulais pas l'ennuyer avec mes états d'âmes soudains. Je m'embêtais moi-même, pour être honnête. Je voulais refouler tout ce qui se passait en moi depuis quelques jours, depuis la veille principalement. Mais c'était si dur... Surtout lorsqu'elle me faisait ce regard priant, auquel on est obligé de répondre en disant la vérité et la stricte vérité. J'étais vraiment pris au piège, comme un rat mort. Je déglutis et affrontai son regard à nouveau. « Tu ne fais rien de mal, je ne t'en veux pas. Je suis juste surpris, normal, non ? » Dis-je en déviant légèrement mon regard sur le côté. Au point où j'en étais... « Vendredi soir, un inconnu, ce soir Tyler... à qui le tour, hein ? Je pensais qu'il ne t'intéressait pas. » Rajoutai-je en la fixant, le regard de plus en plus vide, au fur et à mesure que je me vidais moi-même. Je la connaissais depuis tellement longtemps et de ce fait, tellement bien, que je ne pouvais m'empêcher de lui parler, de lui dire ce qui, finalement, je l'avouais, clochait. Je devais lui dire ce que j'avais sur le coeur, et même si l'envie n'était pas spécialement là, j'en avais besoin. « J'ai... j'ai l'impression que tu couches pour te vider la tête, te changer les idées. Je me trompe ? S'il s'avère que je me trompe, je ne reviendrai pas là-dessus, promis. » Juré, craché. Bon, pas sur le palier de ce pauvre Tyler, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katniss Blackwood
∫ Heaven is a place on earth with you.
avatar

Messages : 680
Avatar : Nina Dobrev.
Credits : Cosmic Love (pseudo), MARLEY SMITH. (avatar), tumblr (gif), Aaron (lyrics).
Statut : Célibataire.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.: Lana Del Rey - Video games.
Until now.:

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Dim 12 Fév - 14:26

Citation :

The stars, the moon, they have all been blown out
You left me in the dark
No dawn, no day, I'm always in this twilight
In the shadow of your heart


« Te rassurer ? Comme si tu devais être inquiète... » Ben tout de même. Sa réaction me laissait perplexe pour être honnête. Je ne savais pas trop comment la prendre. Il avait certes réagi assez calmement mais malgré tout, quelque chose clochait. Oui, je pouvais voir dans son regard qu'il n'allait pas aussi bien qu'il tentait de le faire croire. Je le connaissais plus que bien après tout, et à force, j'avais appris à déchiffrer ses expressions. Et celle-ci me faisait clairement penser qu'il était déçu, comme s'il m'en voulait pour une raison qui m'était encore inconnue. Cela avait donc de quoi me perturber ne serait-ce qu'un peu. Et bien-sûr, je voulais savoir de quoi il s'agissait. C'était normal après tout, il fallait bien que je sache ce qui préoccupait mon meilleur ami. Surtout si ça me concernait. D'ailleurs, n'était-il pas du genre à prôner la franchise, notamment en amitié ? J'espérai donc qu'il se montre honnête avec moi et ne me cache rien. « Tu ne fais rien de mal, je ne t'en veux pas. Je suis juste surpris, normal, non ? » Surpris ? Que je me sois rapprochée de Tyler, c'est ça ? Bon, j'avoue que ça pouvait paraître étonnant aux premiers abords mais finalement, ce n'était pas si surprenant que ça. Il fallait dire que le jeune homme s'était toujours montré entreprenant avec moi et même si j'étais du genre à le prendre plus à la rigolade qu'autre chose, il avait réussi par me convaincre. Comme quoi, être obstiné porte ses fruits. « Je peux comprendre ta surprise. » acquiesçai-je de bonne foi, tandis qu'il évitait mon regard. « Vendredi soir, un inconnu, ce soir Tyler... à qui le tour, hein ? Je pensais qu'il ne t'intéressait pas. » Alors là, je ne m'y attendis pas du tout. J'eus l'impression de recevoir une grosse claque en pleine figure. Il me faisait clairement passer pour une fille facile avec ses insinuations. Et c'était vraiment blessant qu'il puisse penser ça de moi. Ok, j'avais peut-être couché avec un inconnu il y a deux jours et j'étais prête à me laisser aller ce soir avec Tyler, mais ce n'était en aucun cas une raison pour me sortir ça comme si de rien n'était. Ce n'était pas comme si ça m'arrivait tout le temps non plus. S'il était déçu de moi, maintenant c'était à mon tour de l'être par lui. Encore décontenancée par ses propos, je mis quelques instants avant de lui répondre, tentant de garder mon calme. « Alors c'est comme ça que tu me vois ? Comme une fille qui couche à droite et à gauche ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça et que tu avais un peu plus de considération pour moi. » Je croisai mes bras contre ma poitrine, ne le lâchant pas du regard. « Et qu'est-ce que ça peut te faire que Tyler m'intéresse ou non franchement... ? » l'interrogeai-je, préférant répondre à sa question par une autre que de lui dire que c'était parce qu'il s'était montré attentionné et que j'en avais eu besoin. « J'ai... j'ai l'impression que tu couches pour te vider la tête, te changer les idées. Je me trompe ? S'il s'avère que je me trompe, je ne reviendrai pas là-dessus, promis. » Il en venait directement au but et le pire c'est qu'il avait raison. Son impression était réelle. Je ne le faisais pas simplement par envie, mais surtout pour penser à autre chose, m'aérer l'esprit et arrêter de me compliquer la vie pendant au moins quelques instants. Ce n'était pas trop demandé et égoïste à ce que je sache. Bien qu'il puisse penser que j'enchaînais les relations d'un soir même si c'était loin d'être la vérité. Et puis, il devrait être content que je passe à autre chose comme il me l'avait suggéré, au moins je n'attendais plus rien de sa part et il pouvait avoir l'esprit tranquille. « Tu ne te trompes pas. » finis-je par rétorquer après un long silence pesant. Il voulait la vérité ? Il l'aurait. « C'est ma façon de passer à autre chose, et alors ? Ce n'est pas comme si je ne faisais que ça, j'ai ma fierté je te signale. » Hors de question de devenir comme certaines filles qui n'avaient plus aucun respect pour elles-mêmes. « Tu vois, je fais comme on a dit, je passe à autre chose. J'arrête d'espérer des choses qui ne se produiront jamais et je me contente de profiter de la vie au jour le jour, c'est aussi simple que ça. » Je haussai des épaules, affichant un léger sourire. Un sourire plus forcé qu'autre chose, mais c'était un sourire au moins. « Mais tu n'as pas à t'en faire, je ne vais pas devenir la future trainée de la ville. » ne pus-je m'empêcher de rajouter sur un ton humoristique, lui adressant un clin d'œil. Je ne le provoquai pas vraiment, mais ce qu'il avait sous-entendu tout à l'heure ne m'avait pas plu.

_________________

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Daniels

avatar

Messages : 171
Avatar : Ian Somerhalder.
Credits : Eléa ; Nothing Else Matters (avatar).
Poste : Ingénieur en police scientifique.
Statut : En couple.
Age : 26

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Lun 13 Fév - 2:47

Citation :
I watched you cry, bathed in sunlight, by the bathroom door. You said you wished you didn't know me anymore.



MAROON 5 just a feeling


« Alors c'est comme ça que tu me vois ? Comme une fille qui couche à droite et à gauche ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça et que tu avais un peu plus de considération pour moi. » Ces quelques mots débités avec un semblant de raison me paralysèrent pendant ne serait-ce qu'un instant. Ça lui allait vraiment bien de me dire ça, prétextant connaître à la perfection le fond de ma pensée. Alors que je n'avais pas dit ça, j'étais loin de la considérer comme une de ces filles juste bonnes à baiser, chaque soir un nouveau gars, sans se soucier du lendemain. J'étais déçu à mon tour qu'elle pense que je puisse moi, penser ça d'elle. « Tu t'écoutes parler ? Si je pensais que tu te comportais comme une catin, je le dirais sans la moindre hésitation Katniss. Je me demande juste pourquoi tu fais ça, pourquoi là, soudain, je te retrouve à coucher avec n'importe qui alors que... » Je ne terminai pas ma phrase, finalement quelque peu blessé par ses paroles, autant que par ses actes. Peut-être ne le faisait-elle pas exprès et je ne lui en voulais presque pas... Mais c'était un fait. Je savais qu'elle pourrait terminer ma phrase elle-même. « Et qu'est-ce que ça peut te faire que Tyler m'intéresse ou non franchement... ? » Voilà la fameuse question qui devait lui brûler les lèvres. L'idée que je sois jaloux devait lui caresser l'esprit, je l'imaginais très bien, je m'en doutais. Allais-je satisfaire sa curiosité ? Lui dire que ça me dégoutait de l'imaginer dans les bras de Tyler ? Ça la mettrait dans tous ses états, elle s'énerverait probablement. « Il ne t'intéresse que pour le cul, mais soit. Ça ne me fait rien. J'vais pas t'en vouloir pour ça, rassure-toi Kat... » Elle pouvait me faire confiance là-dessus. Même si j'avais du mal à tout comprendre, je ne lui en voudrais pas pour avoir couché avec lui. En tout cas, je me raisonnerais comme un grand, j'essayerais. Mais je ne pus m'empêcher de lui demander ce pourquoi elle agissait de cette manière. Elle restait mon amie, quoi qu'il arrive, et cette question me taraudait l'esprit. J'étais en droit de la lui poser, n'est-ce pas ? Aux dernières nouvelles, malgré ce pacte que nous avions passé, elle était amoureuse de moi. Cette idée m'avait dérangé au début, effrayé de la perdre, de perdre cette soeur de toujours. Puis le temps avait eu raison de moi, Katniss avait réveillé quelque chose en moi. Je ne comprenais pas et j'avais du mal à accepter son libertinage soudain. Dès que je lui eus posé la question, je vis que j'interprétais bien la situation. « Tu ne te trompes pas. C'est ma façon de passer à autre chose, et alors ? Ce n'est pas comme si je ne faisais que ça, j'ai ma fierté je te signale. » Je ne me trompais pas. C'était la seule chose qui comptait. Je voulais simplement qu'elle m'aime toujours, que ça ne change pas. Ce sentiment tout d'abord pesant se transformait petit à petit en un trésor que je désirais sauvegarder. « Tu vois, je fais comme on a dit, je passe à autre chose. J'arrête d'espérer des choses qui ne se produiront jamais et je me contente de profiter de la vie au jour le jour, c'est aussi simple que ça. » Je relevai mon regard dans le sien, souffrant à cause de mes propres décisions. Ma mâchoire se resserra, creusant un peu plus mes joues. J'étais mal à l'aise, n'ayant pas la moindre idée de comment me sortir de ce pétrin dans lequel je m'étais moi-même mis. Pas seulement pour lui avoir demandé de revenir à notre relation d'origine, mais aussi pour l'avoir embrassée, l'avoir accompagnée dans sa passion, ce fameux soir. Je m'en voulais d'avoir laissé tout ça arriver. Je détestais être pris au piège par des sentiments qui me bouffaient de plus en plus, alors que j'étais engagé dans une relation avec une autre fille qui était sérieuse avec moi, et avec qui j'avais une relation très complice et agréable. J'étais dans de beaux draps, j'aurais pu détester Katniss pour tout ça, pour nous avoir lancé sur ce chemin, et pourtant, sa présence, son regard avaient le don de me rendre accro, toujours un peu plus. « Mais tu n'as pas à t'en faire, je ne vais pas devenir la future trainée de la ville. » Son clin d’œil assez sarcastique me déplut, évidemment, tout comme ces paroles encore. Je levai les yeux en l'air et tournai ma tête sur le côté, fixant pendant de longues secondes un point, au loin. Ma mâchoire ne se desserrait pas, tout comme mon corps entier, complètement crispé, bloqué. Elle avait ce pouvoir là. Finalement, je la regardai à nouveau, avec intensité. « Tu oublies ce qu'il s'est passé hier matin ? Crois-moi, mon intérêt n'était pas de te torturer. Parce que, oui, tu étais bien... aussi bien que moi. Tu le dis toi-même, je ne me trompe pas. Tu veux oublier ce soir-là, profiter de la vie... Mais je ne suis pas sûr que tu profites vraiment, en couchant avec d'autres. Si j'allais dans l'extrême, je plaindrais presque Tyler, pour n'être utile qu'à te faire oublier un autre gars. » Elle s'était lâchée, et c'était à mon tour de lui dire ce que j'avais sur le cœur aussi, un peu. De me vider, de lui faire partager mes pensées. C'est vrai qu'à la place de Tyler, ça me dérangerait, quoi que ce n'était peut-être pas le genre à s'en faire pour ça, tellement son cul et le reste importaient plus que beaucoup d'autres choses, mais quand même. J'avais vraiment envie de faire comprendre à Kat qu'elle avait tort, qu'il y avait toujours une meilleure solution, pour passer à autre chose, que de se taper des mecs, comme ça. J'étais peut-être ce genre de gars qui couchait pour peu de raisons, mais je connaissais Kat, tout comme mes sentiments à son égard. Et elle méritait mieux que ça... Ma fierté me bloquait, me gênait. Elle avait toujours été un problème chez moi, ne sachant pas toujours comment dire les choses, simplement. « Tu vaux mieux que ça, que lui, dans cette piaule décorée sans goût, et probablement peu souvent aérée... » Ok, c'était peut-être un peu trop spontané, mais ce n'était pas du pipeau. Ma grimace s'effaça bien vite. « Profite de la soirée avec moi... ne retourne pas avec lui. » Lui demandai-je, en m'avançant vers elle, baissant mon regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katniss Blackwood
∫ Heaven is a place on earth with you.
avatar

Messages : 680
Avatar : Nina Dobrev.
Credits : Cosmic Love (pseudo), MARLEY SMITH. (avatar), tumblr (gif), Aaron (lyrics).
Statut : Célibataire.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.: Lana Del Rey - Video games.
Until now.:

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Lun 13 Fév - 4:32

Citation :

It’s time to try defying gravity
I think I’ll try defying gravity
Kiss me good-bye
I’m defying gravity
And you won’t bring me downt


« Tu t'écoutes parler ? Si je pensais que tu te comportais comme une catin, je le dirais sans la moindre hésitation Katniss. Je me demande juste pourquoi tu fais ça, pourquoi là, soudain, je te retrouve à coucher avec n'importe qui alors que... » Je baissai doucement le regard, me mordillant la lèvre inférieure. Je m'étais sans doute un peu trop emportée mais je n'avais pas apprécié sa remarque qui me faisait clairement penser qu'il me voyait comme une fille facile. Mais à croire que j'avais tort puisqu'il semblait réellement déçu que je puisse penser une telle chose de lui. Il s'était mal exprimé en même temps, donc ce n'était pas totalement de ma faute si je l'avais interprété de cette façon. Il y avait différentes manières de le dire, mais passons. « Alors que... ? » répétai-je en relevant le regard, me demandant pourquoi il n'avait pas continué. Voulait-il faire référence à la matinée que nous avions passé ensemble hier ? C'était fort possible. Elle n'avait pas été anodine après tout, nous nous étions bien rapprochés, et ce n'était pas pour me déplaire. Seulement, une fois encore, la sonnerie du téléphone d'Emrys nous avait interrompu. Signe du destin ou juste un manque de chance ? Bonne question. Après que mon meilleur ami m'ait dit qu'il pensait que Tyler ne m'intéressait pas, je m'enquis de lui demander qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire. C'est vrai quoi, ce n'était pas comme s'il pouvait être jaloux, n'est-ce pas ? « Il ne t'intéresse que pour le cul, mais soit. Ça ne me fait rien. J'vais pas t'en vouloir pour ça, rassure-toi Kat... » Je n'avais jamais dit ça, alors qu'il arrête avec ses conclusions hâtives. Je levai les yeux au ciel, soupirant brièvement. Lui aussi avait tendance à interpréter les choses comme ça l'arrangeait. Je ne pouvais certes pas mettre de terme sur ma relation avec Tyler mais ce n'était pas qu'une question de cul comme il venait de le souligner. « J'ai dit ça peut-être ? Non. Alors je ne vois pas pourquoi tu en fais tout un plat, surtout si ça ne te fait ni chaud, ni froid. » Au fond, peut-être que j'étais déçue de ne pas l'entendre dire que ça lui faisait quelque chose de me voir dans les bras d'un autre homme. Après notre feeling particulier de hier, j'avais pensé que... qu'il puisse me voir autrement que comme sa meilleure amie de toujours. Mais une fois encore, tout n'était qu'illusions de ma part. Suite à cela, Emrys m'avoua qu'il avait l'impression que je m'abandonnais à plusieurs hommes pour me changer les idées. Il marquait un point, et décidant de jouer la carte de l'honnêteté, j'approuvai ses dires en confirmant que c'était ma manière à moi de passer à autre chose. Ça n'avait pas encore marché malheureusement mais qui sait, peut-être qu'un jour je me réveillerai et que mon meilleur ami ne serait plus que ça. Si seulement ça pouvait être vrai. Pourquoi avait-il donc fallu que je tombe amoureuse du seul mec avec lequel je n'avais aucune chance ? Si ça ce n'était pas digne d'un roman pour filles... Mais il fallait qu'il arrête avec ses regards et ses gestes aussi. S'il ne m'encouragerait pas, je ne m'enflammerais pas autant. Comme pour hier, quand il avait effleuré mes lèvres des siennes pour me débarrasser d'un excédent de sirop d'érable. Je n'étais pas folle, il avait bien flirté avec moi. Mais pourquoi ? Surtout après qu'il me dise vouloir conserver notre amitié telle qu'elle était. « Tu oublies ce qu'il s'est passé hier matin ? Crois-moi, mon intérêt n'était pas de te torturer. Parce que, oui, tu étais bien... aussi bien que moi. Tu le dis toi-même, je ne me trompe pas. Tu veux oublier ce soir-là, profiter de la vie... Mais je ne suis pas sûr que tu profites vraiment, en couchant avec d'autres. Si j'allais dans l'extrême, je plaindrais presque Tyler, pour n'être utile qu'à te faire oublier un autre gars. » Alors ça, c'était culotté. Me rappeler non seulement hier mais aussi le soir où j'avais failli coucher avec lui. Comme si je pouvais oublier aussi facilement. Non, pour être honnête, je me souvenais de chaque détail et de chaque parole. Mais si là ce n'était pas de la torture de ramener ce sujet sur le tapis, je ne savais pas ce que c'était. Cela l'amusait-il de jouer avec mes émotions ? A moins qu'il ne me mente, parce que j'avais bien remarqué que ses gestes et regards étaient en contradiction avec ses paroles. La grande question était de savoir pourquoi. « Tu veux dire quand tes lèvres ont frôlé les miennes ? Non, je n'ai pas oublié. » soufflai-je, ce moment se jouant subitement dans mon esprit. Je pouvais encore ressentir les frissons qui m'avaient envahi, cette sensation de proximité, mon corps gagné par la chaleur... « Et c'est vrai, je ne profite pas comme je le voudrais, c'est juste la solution la plus facile... à défaut d'être avec celui que j'aime. » Je lui faisais clairement passer un message, et bien que je ne lui avais jamais avoué de but en blanc que j'étais amoureuse de lui, il l'avait très bien compris, c'était certain. Il ne pouvait nier mes sentiments, ce serait mentir. « Tu vaux mieux que ça, que lui, dans cette piaule décorée sans goût, et probablement peu souvent aérée... » Je fronçai les sourcils. C'était bien beau de dire ça, mais ça ne m'avançait pas à grand chose finalement. « Ah oui, et qu'est-ce que je vaux ? Laisse moi deviner. Je mérite un homme qui m'aimera pour ce que je suis et qui saura me rendre heureuse, c'est ça ? » La phrase typique quoi. C'est bon, si c'était pour me dire ça, autant qu'il garde le silence, ça reviendrait au même. « Profite de la soirée avec moi... ne retourne pas avec lui. » Il s'avança vers moi et son regard me transperça, faisant battre mon cœur un peu plus fort à chaque seconde. Il avait toujours autant d'emprise sur moi. En tout cas, il ne souhaitait vraiment pas que je retourne avec Tyler, il faisait tout pour m'en empêcher. Je ne comptai pas le rejoindre de toute façon, j'en avais perdu toute envie. « Pourquoi, parce que je vaux mieux que lui, c'est ça ? » dis-je exprès, faisant bien-sûr référence à ses propres propos. « Je ne sais pas ce que tu penses et ce que tu veux réellement Emrys, et ça me perturbe... Pourquoi tes paroles contredisent-elles souvent tes regards et tes gestes ? Un coup tu m'embrasses et l'autre tu me rejettes... Un autre tu flirtes avec moi puis tu vas rejoindre ta copine... S'il te plaît, arrête de jouer avec moi avant de briser mon cœur plus qu'il ne l'est déjà... » achevai-je difficilement, me sentant faiblir à vue d'œil face à son regard trop insistant. J'avais envie de m'enfuir, de prendre les jambes à mon cou mais j'étais tout simplement incapable de bouger.

_________________

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emrys Daniels

avatar

Messages : 171
Avatar : Ian Somerhalder.
Credits : Eléa ; Nothing Else Matters (avatar).
Poste : Ingénieur en police scientifique.
Statut : En couple.
Age : 26

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Lun 13 Fév - 11:33

Citation :
Wake up, it's time little girl, wake up. All the best of what we've done is yet to come.



RYAN STAR losing your memory


« Alors que... ? » Décidément, elle voulait me faire parler, m'arracher les mots de la bouche. C'est une position que je n'avais jamais aimé, me sentir brusqué dans ce genre de situation... Il m'aurait fallu du temps pour mesurer mes mots, pour être sûr de ne rien dire que je pourrais regretter après. Mais à l'évidence, Katniss était pressée de tout savoir. « Alors que tu aimes quelqu'un d'autre, voyons... » Répondis-je avec agacement. Enfin, elle pouvait comprendre tout de même, non ? C'était simple à deviner. Je la croyais plutôt du genre à ne pas être capable de se donner à un homme puis à un autre, comme ça, alors que son coeur était ailleurs. C'était vraiment ce que je pensais d'elle, mais je me trompais, visiblement. Katniss n'avait pas autant de principes que je le pensais, préférant juste profiter, profiter... et profiter. Que pouvais-je bien en dire ? Rien, ce n'était pas mes affaires, c'est vrai. Quoi que, c'était à se demander parfois. « J'ai dit ça peut-être ? Non. Alors je ne vois pas pourquoi tu en fais tout un plat, surtout si ça ne te fait ni chaud, ni froid. » Elle n'avait pas besoin de le dire pour rendre le sujet clair. Si bien que sa remarque m'exaspéra, encore. J'étais peut-être nerveux, à force, mais elle me poussait à bout aussi, à jouer avec les mots, entre autres. « Comme s'il t'intéressait pour autre chose qu'un simple coup... C'est la nouvelle du jour ça, tiens. » Dis-je avant de rouler les yeux en l'air. Je l'aurais su, si elle était intéressée par un peu plus que ça, le concernant, quand même... « Et depuis quand j'en fais tout un plat ? C'est toi qui extrapoles Kat, ne me dis pas le contraire. Je t'ai dit que tu pouvais faire ce que tu voulais, que je ne dirais rien sur ton choix... Encore heureux. » Combien de fois fallait-il que je le fasse comprendre ? Qu'elle couche avec lui, si ça la tentait tant. Je n'allais pas dire que ça ne me faisait ni chaud ni froid, mais il s'agissait bien de sa libido à satisfaire, pas de la mienne. Qu'elle gère ça comme elle le souhaitait, après tout. Nous n'allions pas tourner autour du pot pendant une heure encore. Ce qui m'importait le plus dans l'histoire, c'était de comprendre. Pour une fois que j'étais d'humeur psychologue, je sentais que Katniss ne dansait pas sur le même pied que moi. Je réussis cependant à toucher un point sensible en évoquant notre acte manqué, et nos effleurements de la veille. « Tu veux dire quand tes lèvres ont frôlé les miennes ? Non, je n'ai pas oublié. » Mes deux prunelles s'immobilisèrent, quelque peu tremblantes, tout comme mon coeur. Je scrutai son visage après qu'elle m'ait dit qu'elle n'avait pas oublié. Visiblement, ces souvenirs lui faisaient de l'effet, car rapidement, elle gigota légèrement, sûrement pour s'empêcher d'y penser. « Et c'est vrai, je ne profite pas comme je le voudrais, c'est juste la solution la plus facile... à défaut d'être avec celui que j'aime. » Nous avions tendance à parler de moi à la troisième personne et pourtant, je ne pus empêcher ce frisson encore, me parcourir le long du corps, suite à cette déclaration assez indirecte certes, de son amour pour moi. Les traits de mon visage, auparavant tendus prouvant ma nervosité, se détendirent légèrement. La question était de savoir ce que je désirais vraiment... Encore fallait-il être sûr. « La plus facile et la plus moche... » Murmurai-je sans vouloir la blesser. Mais au moins, le message était clair. Elle me connaissait, elle pouvait désormais comprendre que je n'aimais pas la voir coucher avec d'autres hommes pour tenter de m'oublier. Quel meilleur ami dans ma situation voudrait cela pour son amie, de toute manière ? C'était juste trop délicat pour que la situation ne prenne pas un tournant décisif. J'enchainai, avec la même grimace, sur le fait qu'elle méritait mieux que Tyler. « Ah oui, et qu'est-ce que je vaux ? Laisse moi deviner. Je mérite un homme qui m'aimera pour ce que je suis et qui saura me rendre heureuse, c'est ça ? » C'était plus fort que moi, je souris face à cette question. C'était cliché et pourtant tellement vrai, tellement simple. Ne le savait-elle pas ? « Qui sait. C'est pas la lune. » Je haussai les épaules, avant de rebaisser le regard. Elle se rapprochait de moi. « Je ne sais pas ce que tu penses et ce que tu veux réellement Emrys, et ça me perturbe... Pourquoi tes paroles contredisent-elles souvent tes regards et tes gestes ? Un coup tu m'embrasses et l'autre tu me rejettes... Un autre tu flirtes avec moi puis tu vas rejoindre ta copine... S'il te plaît, arrête de jouer avec moi avant de briser mon cœur plus qu'il ne l'est déjà... » Katniss était sur le point de me noyer avec toutes ses paroles mélodramatiques, mais au fur et à mesure qu'elle parlait, mon rythme cardiaque s'accélérait, mon envie de la faire taire augmentait, mes yeux résistaient pour ne pas regarder ailleurs, ne pas craquer et lui dire tout, tout. Sa manière de me parler, de me faire comprendre pour la énième fois que c'était elle, elle qui me connaissait sur le bout des doigts, qui avait tout pour me rendre heureux, chose qu'elle faisait depuis des années. Quel mot venait-elle d'employer ? « Jouer avec toi... ? » Demandai-je, surpris, me rapprochant un peu plus encore, pour finalement capturer son visage entre mes deux mains. « Si chercher à comprendre mes sentiments pour toi représente un jeu, alors oui, peut-être que je joue à un jeu dangereux. Ce n'est pourtant pas l'impression que j'en ai, Kat... C'est tout sauf un jeu, c'est réel, et j'en suis désolé. J'aurais voulu être plus fort, pour nous deux, pour notre amitié, parce qu'elle était la plus belle chose que j'ai connu... » Je la fixai, avec un très léger sourire, tendre. Peut-être que notre histoire n'était pas terminée, peut-être qu'elle n'était que le début de quelque chose de plus beau encore... J'étais dans l'ignorance totale, et cette situation n'était plus supportable. « Si tu savais combien de fois j'ai repensé à ce soir-là, à toi, à nos baisers. Malgré toute ma bonne volonté, je n'arrive pas à oublier. Peu importe ce que c'est... » Finis-je par dire, baissant mon regard sur ses lèvres. « Je suis fatigué de résister. » Murmurai-je presque, avant de faire glisser ma main dans sa nuque, attirant son visage vers le mien, ses lèvres vers les miennes. Une douce, chaude électricité se répandit à l'intérieur de mon corps avide de sensations, tandis qu'il se collait à celui de Katniss, inexploré et désiré. Ses lèvres étaient toujours aussi douces et délicates, juste comme elle, comme son être entier. Je ne m'étais pas senti aussi bien depuis tellement longtemps. C'était comme revenir au temps de l'adolescence, des premiers petits coups d'adrénaline. Ma langue s'aventura bientôt à la recherche de la sienne, et je fis durer le baiser de longues secondes. Secondes qui passèrent si vite et lentement à la fois. Ma main glissa jusqu'à sa taille et je finis même par caresser un bout de sa peau, chaude... J'eus l'envie de faufiler mes doigts sous son débardeur, de céder à la tentation, là, dans cette salle de bain. C'était ce que mon corps voulait, ce à quoi ma raison se heurtait... Je mis un terme au baiser en éloignant mon visage de quelques centimètres, mes yeux s'ouvrirent sur elle, toujours les yeux fermés, la bouche entrouverte. Lorsqu'elle rouvrit ses paupières, je l'observai pendant plusieurs autres longues secondes, me délectant juste de ce qu'il venait de se passer. Finalement, j'eus ce petit rictus, un sourire en coin furtif. « Et là, comment se porte ton coeur ? Mieux, j'espère. » Pourtant, il en faudrait bien un de brisé dans l'histoire. Je pensais à Bonnie, en bas, totalement ignorante de ce qui se passait entre ma meilleure amie et moi. Comment allais-je lui annoncer ça ? Si mon coeur continuait à battre aussi fort, ce n'était désormais plus pour la même raison. Contrairement à ce que certains pensent, provoquer une rupture n'a jamais été le meilleur rôle, si tant est qu'il y ait un meilleur rôle dans l'affaire. Je perdis mon sourire, mais il me restait cependant assez de force pour caresser la joue de Katniss. « On ne devrait pas rester ici, il faut redescendre si on ne veut pas finir par se faire surprendre... » Dis-je doucement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katniss Blackwood
∫ Heaven is a place on earth with you.
avatar

Messages : 680
Avatar : Nina Dobrev.
Credits : Cosmic Love (pseudo), MARLEY SMITH. (avatar), tumblr (gif), Aaron (lyrics).
Statut : Célibataire.

❝ I feel homeless ❞
Multinicks.:
Jukebox.: Lana Del Rey - Video games.
Until now.:

MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   Mar 14 Fév - 3:55

Citation :

Kiss me
out of the bearded barley
Nightly
beside the green green grass
Swing swing
swing the spinning step
You wear those shoes and I will wear that dress t


« Alors que tu aimes quelqu'un d'autre, voyons... » J'avais vu juste. Il était donc parfaitement au courant que malgré que je m'abandonne dans les bras de certains hommes, mon cœur était déjà pris par un autre. Et il ne fallait bien-sûr pas être un génie pour comprendre de qui il s'agissait. Il fallait dire que je m'étais montrée entreprenante avec lui, ce fameux soir où nous avions dansé ensemble dans sa chambre. L'appel avait été trop fort, je n'avais su résister à tenter quelque chose avec lui, afin de voir sa réaction et si j'avais mes chances. Si au début, tout semblait aller dans mon sens, j'avais vite déchanté lorsque son téléphone portable s'était mis à sonner et avait interrompu notre moment si particulier. Un dur retour à la réalité en somme. « Peu importe... » Il semblait agacé par toute cette histoire, ça se voyait clairement à l'air qu'il affichait. Ce n'était pourtant pas dans mon intérêt de l'énerver, mais la spontanéité faisait place à la réserve. Tant pis si ce que je disais ne plaisait pas, j'avais besoin de tout laisser sortir. « Comme s'il t'intéressait pour autre chose qu'un simple coup... C'est la nouvelle du jour ça, tiens. » Cela sonnait tel un reproche, comme si j'étais dans l'obligation de le prévenir de tous les hommes par lesquels j'étais intéressée. J'aimais bien avoir mon petit jardin secret tout de même, et garder certaines choses pour moi. « Et depuis quand j'en fais tout un plat ? C'est toi qui extrapoles Kat, ne me dis pas le contraire. Je t'ai dit que tu pouvais faire ce que tu voulais, que je ne dirais rien sur ton choix... Encore heureux. » Si tel était le cas, qu'il arrête d'insister sur le sujet Tyler alors. C'est vrai quoi, c'était également un de ses amis, alors pourquoi le descendait-il autant si je pouvais faire ce qu'il me plaisait ? C'était un peu contradictoire, mais soit. « Parfait, fin de l'histoire alors. On arrête d'en parler. » imposai-je avant de relancer un autre débat qui serait encore plus pénible que celui-ci. Puis, sans que je ne sache pourquoi, Emrys me demanda si je me souvenais de hier matin. Quelle question. Cette scène se rejouait sans cesse en boucle dans ma mémoire depuis, il m'était impossible de ne pas y repenser. J'avais apprécié, c'était indéniable. Je lui avouai aussi que j'avais du mal à profiter de mes moments d'intimité et que si je couchai avec plusieurs hommes, c'était uniquement pour ne plus penser à celui que j'aimais. La solution la plus facile pour essayer de passer à autre chose en gros. « La plus facile et la plus moche... » Facile de dire ça, il n'était pas à ma place après tout. Non, lui avait une petite amie qui la rendait heureuse, et toutes les filles à ses pieds, dont sa meilleure amie. Quant à moi, je n'avais certes aucun mal à me trouver quelqu'un, mais le seul que je désirais réellement ne voulait pas de moi. Ironique n'est-ce pas ? De toute façon en amour, il fallait toujours des gagnants et des perdants. Je n'étais tout simplement pas dans la bonne équipe, voilà tout. « Ça reste une solution au moins. » lançai-je nonchalamment en haussant des épaules, comme si cela n'avait pas d'importance. Alors que bien-sûr que ça en avait, mais tant pis. Emrys intervint ensuite en me balançant que je valais mieux que ça, que lui. Piquée sur le vif, je ne perdis pas de temps pour lui demander ce que je valais selon lui, et n'attendit même pas sa réponse, la devinant. Cela le fit d'ailleurs sourire, pourtant, je ne voyais pas en quoi mes propos étaient amusants. « Qui sait. C'est pas la lune. » Bien-sûr que ça ne l'était pas pour lui puisqu'il avait déjà quelqu'un qui le rendait heureux. Mais moi, je n'avais personne. Les hommes qui me draguaient étaient davantage intéressés par mon corps que par ma personnalité. Et ça avait de quoi être énervant, à force. « Si tu le dis. » Après cela, je m'étais approchée de lui afin de me confier. J'étais perdue avec ses sautes d'humeur, et je ne savais plus du tout ce qu'il souhaitait ou pensait, il était devenu un vrai casse-tête. Pire, j'avais l'impression qu'il jouait avec moi parce qu'il me faisait espérer certaines choses pour finalement briser mes espoirs. Et j'en avais assez de cette situation, mon cœur avait bien assez souffert. « Jouer avec toi... ? » Ce fut à son tour de se rapprocher de moi, et quand il saisit mon visage de ses deux mains, je me noyai dans ses yeux bleus. « Si chercher à comprendre mes sentiments pour toi représente un jeu, alors oui, peut-être que je joue à un jeu dangereux. Ce n'est pourtant pas l'impression que j'en ai, Kat... C'est tout sauf un jeu, c'est réel, et j'en suis désolé. J'aurais voulu être plus fort, pour nous deux, pour notre amitié, parce qu'elle était la plus belle chose que j'ai connu... » Ses sentiments ? Mon cœur s'emballa une nouvelle fois, mais encore plus précipitamment que tout à l'heure. Donc s'il avait répondu à mes baisers, qu'il avait flirté avec moi... ce n'était pas par simple désir comme tout homme mais belle et bien parce qu'il avait des sentiments pour moi ? Il m'adressa un sourire tendre et je me sentis défaillir. « Si tu savais combien de fois j'ai repensé à ce soir-là, à toi, à nos baisers. Malgré toute ma bonne volonté, je n'arrive pas à oublier. Peu importe ce que c'est... » Alors lui aussi ne pouvait effacer ces moments magiques de sa mémoire. Il avait ressenti les mêmes émotions que moi et les mêmes envies. « Je suis fatigué de résister. » De résister ? Je compris où il voulait en venir lorsque je sentis ses mains se faufiler dans ma nuque puis ses lèvres se poser sur les miennes. Mon dieu. Je ne rêvai pas, il venait bien de m'embrasser. Mes yeux se fermèrent naturellement tandis que mes mains vinrent caresser les siennes. Ma bouche s'ouvrit légèrement peu après, laissant libre accès à la langue d'Emrys qui ne tarda pas à jouer avec la mienne. Je me sentis revivre. Je n'exagérai pas, ce baiser représentait une vraie bouffée d'oxygène à lui tout seul. Et je fus certaine de lui transmettre tous mes sentiments pour lui à travers ce dernier. Son corps se colla bientôt au mien et une délicieuse sensation de chaleur m'envahit, signe que j'avais envie de plus. Lorsque la main de mon meilleur ami se posa sur ma taille et en profita pour effleurer ma peau, une multitude de frissons me gagna. C'était comme si je bénéficiai d'un nouveau souffle. Au bout d'un moment, les lèvres d'Emrys se détachèrent des miennes et quand j'ouvris les yeux, je le vis m'observer. J'étais encore toute chamboulée par ce baiser, mais de manière positive bien entendu. Il avait été magique. « Et là, comment se porte ton coeur ? Mieux, j'espère. » Je lui souris à mon tour, ne pouvant qu'approuver ses dires. « Beaucoup mieux. C'était... whaou. » Toutefois, quelques secondes plus tard à peine, son sourire disparu. Regrettait-il ou... ? Je chassai néanmoins cette idée de mon esprit quand il caressa ma joue avec tendresse. « On ne devrait pas rester ici, il faut redescendre si on ne veut pas finir par se faire surprendre... » C'est vrai que cela serait assez embêtant. Après avoir été surprise par Emrys en compagnie de Tyler, il serait certes judicieux de ne pas me faire surprendre une nouvelle fois. « Oui... je sors en première alors... » Histoire de n'attirer aucun soupçon. J'esquissai un léger sourire avant de finalement ouvrir la porte et sortir de la pièce, me retrouvant dans le couloir. Chance, personne n'était là. Je fermai la porte derrière moi, adressant un dernier regard à Emrys puis me dirigeai vers les escaliers, le cœur battant. Une fois en bas de ceux-ci, je croisai le regard froid de Tyler qui finit par m'ignorer royalement. Forcément, il devait être vexé... Je l'avais mérité en même temps. « Hey sœurette, t'étais passée où ? » m'interrogea Noah qui s'approchait de moi. Une excuse, vite ! « Euh, j'ai reçu un coup de téléphone donc je suis allée m'isoler en haut, j'entendais rien du tout ici. » Il n'eut aucun mal à avaler cette excuse et me sourit de toutes ses dents. Ouf. Nous discutâmes ensemble et quelques minutes plus tard, Emrys descendit à son tour. Il se dirigea vers nous, se joignant à notre conversation comme si de rien n'était, et je tentai donc de paraître détendue, plaisantant avec eux. La soirée continua son cours jusqu'à ce que mon meilleur ami salue tout le monde, s'apprêtant à rentrer en compagnie de Bonnie. Le voir partir avec elle m'arracha un pincement au cœur et je ne pus m'empêcher de lui jeter un regard noir. J'espérai juste pouvoir lui faire confiance et qu'il ne me déçoive pas par la suite.

FIN.

_________________

Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WHEN A HEART BREAKS. (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 
WHEN A HEART BREAKS. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
empty words and blind trust :: Charlotte, North Carolina :: Graham St-
Sauter vers: